11 août 2010

Dégustation de champagnes

Le plaisir d'une invitation pour une dégustation de champagnes à l'hôtel Willemans à Bruxelles... Le plaisir était double vu qu'il s'agissait de déguster du champagne de la maison Charles Piper et de la maison Piper Heidsieck, en compagnie de Régis Camus, le chef de cave de ces deux maisons. 

N'ayant pas pu venir à la dégustation du midi, nous avons eu droit, avec Ness et une poignée d'autres gourmets à une dégustation intimiste, toute en simplicité. Régis Camus, plusieurs fois récompensé, a pris le temps de nous faire partager son savoir et son amour pour son métier, et même de répondre à nos questions de néophytes. 

Après quelques explications sur le champagne, j'ai appris que la ligne et la qualité d'un champagne se font sur base du brut sans année. Contrairement aux vins dont les crus peuvent varier tous les ans, les champagnes se doivent d'être identiques d'une année sur l'autre, d'où l'important travail du chef de cave pour maintenir les saveurs caractéristiques et attendues par les consommateurs. Ceci n'empêche pas la création de cuvées spéciales, délicieuses et recherchées. 

Pour la dégustation, Régis Camus a souhaité nous faire découvrir en parallèle le champagne Charles Piper et le champagne Piper Heidsieck. Celle-ci commence avec... les yeux. Observer les différences de couleurs... Puis avec le nez, comme pour un vin "classique". Rien qu'à cette étape on ressent bien les différences entre ces deux champagnes. Différences qui se confirment à la dégustation. Pour plus de détails sur les différentes notes de chaque champagne, je vous renvoie vers l'article de Ness, qui avait tout bien noté. 

Avoir la chance de goûter deux champagnes, l'un après l'autre, d'en discuter, de comparer les sensations de chacun, est vraiment intéressant. Cela est beaucoup plus instructif que de goûter un champagne, puis quelques temps plus tard un autre, on ne décèle pas de la même façon les subtilités. C'est vraiment un plus! 

La dégustation s'est prolongée avec une cuvée spéciale, millésime 2002, de la maison Charles, et avec le champagne brut rosé sauvage de la maison Piper. Un délice, et on a même eu la chance de repartir avec une bouteille de brut rosé sauvage! Merci à Régis Camus pour cette délicieuse dégustation, très enrichissante.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...