12 janv. 2015

Chileatole rojo - Mexique


Très belle année gourmande à tous! 

Après un petit break d'un mois pour cause de voyage au Mexique, impossible de ne pas vous proposer une recette de ce si beau pays dont la cuisine traditionnelle a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2010! 

Qui dit Mexique, dit souvent maïs. Côté cuisine, difficile de passer une journée là-bas sans manger du maïs sous une forme ou une autre! Il se retrouve notamment dans les atoles, des boissons chaudes, sucrées, épaissies par le maïs et parfumées aux fruits, aux épices ou au chocolat. A la base de chaque atole se trouve la même pâte, à base de farine de maïs, que celle destinée à préparer les tortillas. 

Dans le centre du pays, on trouve également des versions salées de cette boisson traditionnelle, les chileatoles. Maïs, piment, poulet, tomate et un peu de sucre forment une soupe épaisse et savoureuse, délicieusement relevée. Voici une version rouge du chileatole. 


Chileatole rojo, ou soupe épaisse au maïs et au piment 

3 piments guajillo secs
4 cuisses de poulet
3 càs de farine de maïs nixtamalisée (masa harina pour préparer les tortillas), ou à défaut farine de maïs (pas de Maïzena)
4 tomates (fraîches ou en conserve selon la saison)
1 à 2 càs de sucre (si possible non raffiné)
2 càs de saindoux ou autre matière grasse
1 rame d’epazote (herbe aromatique mexicaine - facultatif)
2 feuilles de laurier
sel, poivre

Placer le poulet au fond d'une cocotte. Couvrir d'eau, ajouter un peu de sel et le laurier et cuire la viande une heure environ. Écumer de temps à autre si nécessaire. 
Rincer les piments et les placer dans un bol d’eau bouillante 15 minutes pour les réhydrater. Enlever ensuite les graines si l’on souhaite atténuer leur piquant (facultatif). 
Dans un blender, mixer les piments, l’eau de réhydratation des piments et les tomates. Faire chauffer à feu vif le saindoux dans une casserole et y ajouter le mélange de tomates et piments. Faire cuire, toujours à feu vif, quelques minutes, en mélangeant fréquemment, puis réserver. 
Retirer le poulet du bouillon quand celui-ci est suffisamment cuit pour que la viande se détache des os. Effilocher la viande et jeter les os et la peau. 
Verser la farine de maïs en pluie dans le bouillon du poulet, en évitant les grumeaux, et bien mélanger. Ajouter alors dans la cocotte le poulet effiloché, le mélange de tomates et de piments, l’epazote et le sucre, sel et poivre. Faire cuire encore 10 à 15 minutes avant de servir, jusqu'à épaississement de la soupe. 

Variante: on peut également ajouter à cette soupe des grains de maïs, frais ou en conserve (les frais devront être cuits en même temps que la viande; en conserve, on les ajoutera en même temps que le poulet effiloché dans le bouillon).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...