17 mai 2016

Un anniversaire à fêter et un peu de moi...

Je retrouve timidement la page d'accueil de mon blog et les coulisses de celui-ci. Je retrouve les billets en attente de publication, ceux auxquels je dois juste ajouter une photo, ou encore écrire une petite intro à la recette (il y a aussi des billets avec un titre, une photo, souvent très gourmande, mais dont je ne me souviens absolument plus de la recette! quel dommage!). Je découvre aussi les dernières statistiques de visite et je vois qu'il y a encore des lecteurs qui passent par ici (!!! merci!), pour préparer un poulet mijoté aux saveurs indiennes, chercher une recette avec de l'ail des ours ou des gourmands à la recherche d'un dessert au chocolat.

Merci de continuer à venir me lire de temps en temps, même si de mon côté, je vous ai plutôt délaissé ces derniers mois... Et pour cause! Un petit crumble (ou une petite cassonade) à préparer, ça demande beaucoup de temps, d’énergie et d'amour! Ajoutez à ça les préparatifs d'un mariage, en particulier la réalisation du gâteau que j'avais imaginé, et vous comprendrez un peu mieux les raisons de ce blog un peu au ralenti.


Depuis quelques mois, j'ai donc beaucoup moins suivi les blogs de cuisine et les dernières tendances culinaires pour découvrir les blogs de mamans, les conseils pour la valise pour la maternité, les sites d'avis pour le matériel de puériculture et tout ce petit monde nouveau pour moi. Et mes créations du moments sont plutôt réalisées avec du fil et des aiguilles qu'avec des casseroles et des cuillères en bois! D'autant plus que l'inspiration en cuisine m'a un peu quittée (temporairement j'espère!) et que mes goûts ont été un peu bousculés (impossible d'avaler une aubergine, pourtant mon légume préféré!). Je n'ai pas vraiment lâché les fourneaux donc, mais ma cuisine était plus simple, à faire et refaire des plats déjà présentés ici, le tout sans grand intérêt à être publié.
Petit crumble/petite cassonade devrait pointer le bout de son nez dans les tous prochains jours. Et qui sait, peut-être que l'été me donnera à nouveau l'inspiration de nouvelles recettes à partager par ici! 

Si aujourd'hui je reprends le chemin de mon blog, c'est que c'est un jour un peu particulier... Mon blog a aujourd'hui 9 ans! 9 ans qu'il m'accompagne, qu'il fait évoluer ma cuisine, qu'il me permet de faire de belles rencontres et de vivres des moments délicieux! Cela méritait bien de délaisser un peu mes tricots de layette et le derniers préparatifs de la chambre pour ce petit billet!

Photo issue du joli blog de Carine: Chic, Chic, Chocolat

Joyeux anniversaire petit blog!

A très vite! 

2 mars 2016

Naked cake à la crème de citron bergamote


J'ai toujours trouvé les wedding cakes couverts de pâtes à sucre très jolis, mais je n'ai jamais eu le courage de me lancer dans leur réalisation. Le travail de la pâte à sucre me semble assez complexe et j'avoue m'a toujours fait un peu peur. Pourtant, ces gâteaux continuaient à me faire envie...

Et puis un jour, sur le blog de Manue, j'ai découvert le naked cake: un gâteau à étage, comme tout wedding cake qui se respecte, mais avec un côté plus nature, plus simple tout, en restant terriblement gourmand! Et une réalisation qui me semblait bien plus abordable! Plus aucune excuse pour ne pas se lancer!

Me voici donc, armée d'une série de moules de différents diamètres et une bonne douzaine d’œufs sous la main, prête à relever le défi de mon premier gâteau à trois étages! L'avantage de recouvrir le gâteau de crème fouettée au mascarpone, c'est que tous les petits défauts de votre gâteau et de la génoise seront gommés. Donc pas de panique si vos génoises ne sont pas parfaites!
J'ai suivi scrupuleusement les bases et les conseils de Manue pour réaliser la génoise (il s'agit d'ailleurs d'une recette tirée du blog amuses bouche) et la crème au mascarpone. Mais j'ai choisi d'imbiber mes génoises avec un sirop de sucre citronné et de fourrer les différents étages avec ma crème de citrons bergamote. Tout le monde s'est régalé!

Côté déco, la plupart des naked cake sont décorés avec des vraies fleurs, des fruits, des meringues ou du chocolat. Ici, il a été décoré avec des fleurs réalisées en crème au beurre. Je ne maîtrise malheureusement pas (encore) cette technique et ai encore moins de recette à vous donner. C'est une amie qui s'est gentiment proposée de les réaliser et de les disposer sur le gâteau. Mais même sans ces fleurs, le gâteau restera très bon!

Côté pratique et organisation, la réalisation de ce gâteau demande un peu de temps mais a l'avantage de pouvoir se faire à l'avance! Pour ma part, j'ai réalisé les génoises et le bergamot curd l'avant-veille. La veille, j'ai réalisé la crème au mascarpone, le sirop de sucre, coupé les génoises et procédé au montage du gâteau et j'ai réservé le tout au frais jusqu'au lendemain, où il ne restait plus qu'à le déguster.



Naked cake au bergamot curd

Préparation des génoises
Pour 3 génoises d'environ 6 cm d'épaisseur et de 25, 21 et 15 cm de diamètres
15 œufs
450g de sucre
450g de farine
2 sachets de levure chimique

Préchauffer le four à 180°C.
Tamiser la farine et la levure dans un saladier.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs et placer les blancs dans le bol du robot (je vous conseille de séparer les œufs un par un, dans un petit bol à part, et de verser chaque blanc dans le bol du robot une fois que vous vous serez assuré que le jaune ne s'est pas cassé et mélangé aux blancs, en cas de souci au 14ième œuf, cela évite de devoir tout recommencer!).
Monter les blancs en neige. Quand ils commencent à bien mousser ajouter le sucre, cuillère après cuillière et continuer à fouetter jusqu'à l'obtention d'une meringue brillante et ferme.
Ajouter aussitôt les jaunes d’œufs, fouetter 5 secondes puis verser la farine en une fois. Fouetter à nouveau rapidement (5 à 10 secondes) pour incorporer la farine.
Répartir la pâte dans les moules à manqué bien beurrés et farinés et cuire au four 15 à 25 minutes selon la taille des génoises (et selon les fours).
Sortir les génoises, patienter 5 minutes puis démouler sur une grille et laisser refroidir.


Préparation de la crème de citron bergamote
Recette ici.
J'ai utilisé près des 2/3 du pot de bergamot curd que j'avais réalisé.


Préparation du sirop de sucre citronné
250 g d'eau
330 g de sucre
2 à 3 cs de jus de citron

Mélanger l'eau et le sucre dans une casserole et porter à ébullition. Retirer du feu, ajouter le jus de citron et laisser refroidir.


Préparation de la crème fouettée au mascarpone
90 cl de crème fraîche
500 g de mascarpone
8 càs de sucre

Fouetter ensemble la crème fraîche et le mascarpone. Lorsque la crème mousse et épaissit, ajouter le sucre, fouetter rapidement et réserver au frais. Cette crème se conserve quelques jours.
Il vous restera sûrement de la crème une fois le montage fini, donc n'hésitez pas à être généreux lors du montage.


Montage du gâteau
Couper chaque génoise en 3 tranches. Pour pouvoir bien replacer les disques les uns sur les autres et reconstituer la génoise, je vous conseille de marquer le côté d'une entaille d'1 mm de large (elle ne doit pas être très profonde). Si vous avez une lyre à génoise, ce sera très facile de couper des tranches bien droites et d'une épaisseur homogène, sinon, placer la génoise sur la tranche et marquer le tour sur 1 cm de profondeur (à répéter pour pouvoir obtenir 3 tranches au final) puis couper avec un couteau à pain en suivant cette entaille.

Prendre la génoise la plus grande, poser la première tranche sur le plat de service et l'imbiber de sirop à l'aide d'un pinceau. Couvrir le disque de crème fouettée au mascarpone à l'aide d'une spatule puis garnir de crème de citron bergamote. Remettre un peu de crème fouettée au mascarpone et lisser avant de poser le second disque de génoise. Répéter l'opération. Avant de poser le troisième disque de génoise, j'imbibe celui-ci d'un peu de sirop de sucre et le dépose sur le gâteau, côté imbibé sur la crème.

Couvrir le dessus du premier étage du gâteau d'un peu de crème fouettée au mascarpone et poser par-dessus la première tranche de la génoise de taille moyenne. Recommencer les différentes opérations comme pour la première génoise (imbiber au sirop de sucre, garnir de crème fouettée et de bergamot curd...) pour obtenir le deuxième étage du gâteau.
Recommencer une dernière fois pour le troisième étage du gâteau.
Si le troisième étage du gâteau vous semble pas très stable par rapport au reste de la base, vous pouvez le piquer de 3 piques à brochettes en bois afin de le solidariser aux deux autres étages du dessous. Cela ne se verra pas du tout, mais il faudra en tenir compte lors de la découpe du gâteau.

Pour finir le montage du gâteau, le recouvrir d'une couche de crème fouettée au mascarpone et lisser à la spatule. Cette couche de crème sera plus ou moins fine selon l'effet souhaité et selon les imperfections à masquer.
Décorer le gâteau selon votre inspiration et conserver dans un endroit frais jusqu'à sa dégustation.

23 févr. 2016

Crème de citron bergamote


En inconditionnelle du thé Earl Grey, je raffole des citrons bergamote!
ça tombe bien, c'est la pleine saison de cet agrume originaire de Calabre! Et on le trouve de plus en plus facilement sur nos étals, notamment dans les magasins bio. Bref, il faut vite en profiter!

Cette année, je les ai surtout préparés en crème, façon lemon curd, avec l'avantage que cette crème peut se congeler, histoire de prolonger un peu la saison! Cette crème est parfait pour garnir un gâteau, une tarte, des crêpes ou une simple tartine au petit déjeuner. Il m'arrive aussi souvent de la manger telle quelle, à la petite cuillère... gourmandise, quand tu nous tiens!


Bergamot curd

Pour environ 600g de crème de citron
3 œufs
15 cl de jus de citron bergamote (soit 2 bergamotes pour moi, vu leur taille)
zeste des bergamotes
140g de sucre
160g de beurre doux (ou 1/3 salé et 2/3 doux en mélange)

Bien mélanger les zestes, le sucre, le jus des bergamotes et les œufs dans une casserole. Chauffer à feu doux en remuant régulièrement jusqu'à ce que la crème épaississe. La crème ne doit pas bouillir. 
Quand la crème nappe la cuillère (en passant le doigt sur la cuillère la trace doit rester nette), éteindre le feu, ajouter le beurre (coupé en dés pour qu'il fonde et s'incorpore plus facilement) et mélanger pour obtenir une crème bien homogène.
Verser dans un pot et laisser refroidir avant de déguster. A conserver au frais.

30 nov. 2015

Filet mignon séché au poivre et herbes de provence


Je ne sais pas vous, mais de mon côté, j'ai du mal à résister aux charcuteries! Ah! L'appel du saucisson à l'apéro, ou d'une tartine de rillettes...!
Et si, pour changer, on faisait des charcuteries à la maison? Vous verrez, dans quelques semaines, vous aussi vous aurez du mal à résister à ce filet mignon séché!
L'avantage de cette recette par rapport au saucisson, est la quasi absence de gras, parfait pour se faire plaisir sans culpabiliser!

Cette recette inclus 3 semaines de séchage, c'est donc le moment idéal pour la préparer en vue de la déguster pendant les fêtes. Mais vous verrez, vous risquez vite de devenir accro et d'avoir toujours un filet mignon en train de sécher dans votre frigo!


Filet mignon séché au poivre et herbes de provence

1 filet mignon de porc de taille homogène
1 kg de gros sel
2 càs de sucre (facultatif)
poivre noir
herbes de provence

Si votre filet mignon n'est pas de même grosseur sur toute sa longueur, couper les morceaux trop fins ou les replier pour façonner un filet mignon uniforme.
Frotter le filet mignon de sucre (facultatif).
Mettre un lit de gros sel dans un moule à cake ou dans un autre récipient de forme adaptée au filet mignon. Placer le filet mignon sur le gros sel et recouvrir du reste de gros sel.
Placer au frigo de 18 à 24h. Enlever régulièrement le surplus d'eau qui s'accumule dans le moule, en faisant bien attention à garder le sel et à maintenir le filet mignon enrobé.


Une fois le temps écoulé, sortir le filet mignon et le rincer sous l'eau pour enlever tout le sel. Bien sécher le filet mignon dans du papier absorbant.
Couvrir le filet mignon de poivre concassé et d'herbes de provence et le placer sur un torchon propre. Enrouler le torchon autour du filet mignon en serrant bien autour de la viande.
Placer le torchon dans le bas du réfrigérateur durant 3 semaines. Au bout de 3 semaines, ou plus, le filet mignon est prêt à être dégusté en tranches.
A consommer tel quel à l'apéritif, dans une omelette, en accompagnement d'une raclette ou pour agrémenter une salade.

Variante: n'hésitez pas à varier les épices qui enrobent le filet mignon: poivre vert, baies roses, mélange de différents poivres et baies, curry, curcuma, paprika, piment...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...