21 juin 2019

Gâteau "Pelle mécanique"


J'ai toujours trouvé les gâteaux en pâte à sucre magnifiques! Ils ont ce petit côté Wouaw! qui émerveille petits et grands. Par contre, je n'ai jamais osé passer le pas d'en faire un moi-même.

Et puis... fin mai, on fêtait le troisième anniversaire de Petit Crumble (déjà!!). L'anniversaire d'un petit bonhomme complètement accro aux pelleteuses et tractopelles (et aussi au Père Noël, mais c'est une autre histoire), ça a de quoi motiver à se lancer, non? La perspective de voir des étoiles dans les yeux de mon petit crumble, m'a décidée à me lancer dans ce défi un peu fou: réaliser un gâteau pelleteuse!


Une amie m'a donné de précieux conseils pour me lancer et la vendeuse du magasin de cake design où je suis allée acheter la pâte à sucre colorée (oui, une difficulté à la fois, je ferais ma pâte à sucre maison une autre fois... ou pas) a pris le temps de répondre à toutes mes questions de débutante et m'a bien aidée pour concrétiser la réalisation du bras de la pelle.
Bon, malgré tout, j'avais un peu d'appréhension au moment de manipuler et étaler la pâte à sucre et j'ai un peu loupé le lissage sur l'arrière, mais je me suis régalée à faire les décors et manipuler tout ça. Un petit côté pâte à modeler qui rappelle les mercredis après-midi de mon enfance.

Le gâteau est réalisé à partir de sponge cake, l'un à la vanille, l'autre au chocolat. Vu le sucre rajouté par la pâte à sucre et la crème au beurre, et n'aimant pas les gâteaux trop sucrés, j'ai un peu baissé la quantité de sucre. J'ai aussi utilisé une ganache au chocolat, réalisée avec un chocolat riche en cacao (75%), pour contrebalancer le sucre. Au final cela donne un gâteau moelleux, vraiment pas trop sucré. Moi qui avait peur d'avoir un beau gâteau qui ne soit pas très bon, il était beau et bon! Défi relevé! 



Gâteau "Pelle mécanique"

Pour 10-12 personnes

Préparation des sponge cakes
Ingrédients pour 1 sponge cake réalisé dans un moule carré de 18 cm de côté. Il faut donc doubler les proportions pour réaliser 2 cakes, l'un à la vanille, l'autre au chocolat
225g de beurre à température ambiante
200g de sucre
4 oeufs
225g de farine avec levure incorporée
1 càc d'essence de vanille ou 5 càs de cacao en poudre non sucré tamisé (selon la version réalisée)

Préchauffer le four à 180°C.
Dans le bol du robot, mélanger le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux.
Ajouter les œufs et la vanille (pour la version vanille). Bien mélanger.
Ajouter enfin la farine et le cacao en poudre (pour la version chocolat). Continuer à mélanger jusqu'à ce que la pâte soit homogène.
Verser l'appareil dans le moule chemisé de papier sulfurisé.
Enfourner pour 1h15 à 1h30. Le gâteau est cuit quand la lame d'un couteau plongée dedans ressort sèche.
Quand le gâteau est cuit, le démouler et le laisser refroidir quelques heures.

Préparation de la ganache
100g de chocolat noir à 75%
115 ml de crème liquide

Faire bouillir la moitié de la crème.
Pendant ce temps, casser le chocolat en morceaux dans un bol.
Verser la crème bouillante sur le chocolat et mélanger. Quand le chocolat est fondu et le mélange homogène, ajouter le reste de crème, mélanger et réserver.


Préparation de la crème au beurre, ou buttercream
375g de sucre glace tamisé
120g de beurre à température ambiante
35ml de lait entier
vanille

Dans le bol d'un robot, placer le sucre et le beurre et mélanger à vitesse lente jusqu'à ce que le mélange prenne une consistance sableuse. Ajouter alors le lait, une cuillère à la fois, en mélangeant bien entre chaque cuillère pour incorporer le lait à la préparation.
Une fois tout le lait ajouté, battre 5 minutes à vitesse un peu plus élevée jusqu'à ce que la crème soit légère et aérienne.

Autres ingrédients
Pâte à sucre jaune, bleue et noire (déjà colorée pour moi)
Colle alimentaire
Gaufrettes enrobée de chocolat
Eau et sucre pour réaliser un caramel
Spéculoos 

Montage du gâteau
Couper les bords et le dessus du sponge cake au chocolat afin d'obtenir un gâteau carré aux bords nets. Recouper ce carré de manière à former les chenilles de la pelleteuse. Pour plus de réalisme, arrondir les bords des chenilles.


Dans le sponge cake à la vanille, couper un carré plus petit que celui de la base au chocolat. Avec les chutes des 2 sponge cakes, façonner la cabine. La photo ci-dessus est sûrement plus claire pour mieux comprendre.
Garder une chute du sponge cage à la vanille pour façonner la pelle de la pelleteuse. Pour plus de réalisme, je l'ai creusé légèrement.


Une fois satisfaits de ces découpes, on va recouvrir le gâteau d'une fine couche de ganache au chocolat afin d'empêcher que le gâteau de s'émiette lorsque l'on mettra la couche de buttercream. On peut réaliser cette "sous-couche" à la buttercream mais utiliser la ganache permet de contrebalancer le sucre de la buttercream et de la pâte à sucre.
Concrètement, recouvrir le sponge cake au chocolat (la partie chenilles du gateau) par la ganache.
Couper en 2 sur la longueur le grand carré de sponge cake à la vanille et le fourrer de ganache. Réformer le carré. À l'aide de la ganache, coller les différentes parties de la cabine entre elles et sur le socle de sponge cake à la vanille. J'ai renforcé le tout en utilisant des cure-dents pour maintenir ces éléments entre eux. Recouvrir ensuite l'ensemble de ganache.
Couvrir également de ganache la pelle. (Désolée pour la photo moche, prise rapidement avec mon téléphone, mais si elle peut clarifier monexplication, alors on pourra lui pardonner d'être si moche!)


Lorsque la ganache a refroidi autour des gâteaux, recouvrir chacun des 3 blocs (la base-chenilles, la cabine, la pelle) par de la crème au beurre. Lisser bien les angles et les bords pour que ceux-ci soient bien nets. Laisser prendre au frais durant au moins 1 heure.

Étaler la pâte à sucre noire et en recouvrir le sponge cake au chocolat. Afin de représenter les chenilles, couper des fines bandes courtes et les coller au niveau des chenilles à l'aide de la colle alimentaire. Utiliser une douille pour emporte-piécer des ronds et les coller sur les bords des chenilles.

Étaler la pâte à sucre jaune et en recouvrir le gâteau constituant la cabine. Dans la pâte à sucre bleue, découper les fenêtres et les coller à l'aide de la colle alimentaire. Dans la pâte à sucre noire, couper de fines bandés pour former le contour des vitres et 2 bandes noires à coller sur l'arrière pour figurer d'aération du moteur (et accessoirement cacher un peu les défauts de la pose de la pâte à sucre jaune... j'ai eu un peu de mal à gérer les surplus de pâte à sucre sur l'arrière).


Recouvrir la pelle de pâte à sucre jaune et si nécessaire, masquer les raccords en collant de fines bandes de pâte à sucre noire.

Passons à la dernière étape, celle qui me faisait le plus peur: la réalisation du bras de la pelle.
Réaliser un caramel en faisant chauffer un peu de sucre et d'eau. Prendre 4 gaufrettes au chocolat et les coller 2 à 2, sur toute la longueur, avec ee caramel. Le chocolat fond un peu, mais le tout fini malgré tout par coller. On a donc 2 "bâtons" formes chacun par 2 gaufrettes collées. À l'aide du caramel (au besoin le refaire chauffer légèrement pour qu'il soit bien liquide), coller les 2 bâtons ensemble de manière à former un coude. Poser ce coude sur une grille de pâtisserie et couler encore un peu de caramel sur la soudure pour bien solidifier la structure. Mettre au réfrigérateur 30 minutes.
Recouvrir ensuite le bras de la pelle de buttercream puis de pâte à sucre jaune. Coller quelques lanières de pâte à sucre noire pour masquer les raccords et rendre ce bras un peu plus réaliste.

A l'aide de colle alimentaire, coller le bras sur la pelleteuse. Afin de renforcer l'ensemble, j'ai rajouté un peu de pâte à sucre jaune, collée sur la pelleteuse et sur le bras (c'est plus parlant sur les photos, regardez la base du bras). Coller l'autre extrémité du bras sur la pelle.

 

Et enfin la dernière étape! Écraser une dizaine de spéculoos de façon à former un sable, et en étaler autour de la pelleteuse, un peu dans et autour de la pelle et former un tas de sable.

Il ne reste plus qu'à voir les enfants émerveillés et oser couper dedans!

Note: je n'avais pas fourré la base du gâteau, les chenilles de la pelle mécanique en sponge cake au chocolat, par peur qu'il tienne moins bien et que ce soit plus difficile de le recouvrir de pâte à sucre, mais avec le recul, j'aurais pu le garnir de ganache ou de crème au beurre.



15 avr. 2019

Oeufs cocotte printaniers aux pissenlits


Au début du printemps, il n'y a pas que l'ail des ours à aller récolter! Et oui, les pissenlits commencent aussi à sortir de terre, c'est le moment de cueillir les jeunes feuilles!

On est d'accord, le feuilles de pissenlit n'ont pas toujours bonne presse. On imagine souvent une salade de feuilles, très amère, pas très attirante. La solution, c'est de faire passer les feuilles par la case thalasso: deux bains bouillonnants plus tard, l'amertume a disparu et les feuilles peuvent être mangées simplement accompagnées de sel, poivre, ail et une pointe d'huile, ou alors utilisées dans une recette, comme ici, avec des œufs. La recette parfaite pour l'entrée de votre repas de pâques!


Oeuf cocotte aux pissenlits

Pour 4 personnes
4 oeufs
4 grosses poignées de feuilles de pissenlits
1 petit oignon
1 gousse d'ail
4 càs de mascarpone
sel, poivre

Laver les feuilles de pissenlit. 
Dans une grande casserole, porter à ébullition une grande quantité d'eau et y faire cuire les feuilles de pissenlit durant 5 minutes. Égoutter, vider la casserole et porter à nouveau une grande quantité d'eau à ébullition. Plonger les feuilles de pissenlit une seconde fois et les faire cuire encore 5 minutes. Égoutter.

Émincer l'ail et l'oignon, les faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile. Hacher grossièrement les feuilles de pissenlit et les ajouter dans la poêle. Saler et poivrer.

Prendre 4 petits ramequins. Disposez au fond de chaque ramequin un peu de pissenlit et une cuillère de mascarpone. Faire un puit et y casser un oeuf.
Placer les ramequins dans un panier vapeur et faire cuire durant une quinzaine de minutes jusqu'à ce que le blanc soit pris, mais encore crémeux.

7 janv. 2019

Galette des rois à la crème d'amandes et aux pistaches



Pas de bonne résolution pour 2019, mais un retour vers les pages de ce blog après une très longue pause! Un déménagement, des cartons à emballer et déballer, un petit crumble qui grandit et rentre déjà à l'école, un mini crumble tout souriant qui a pointé le bout de son nez cet été... une pause bien occupée! Mais qui ne nous a pas empêché de "tirer les rois"!

Cela fait déjà bien longtemps que je n'achète plus de galette des rois. C'est souvent très cher, pour une qualité médiocre, alors que c'est si facile de la faire soi-même! Si, si, promis! Surtout si vous passez quelques étapes plus fastidieuses et suivez l'une de mes variantes à la recette classique (en fin de recette).

Je suis une fan inconditionnelle de la galette traditionnelle, à la crème d'amandes. Simple et efficace!
Mais cette année, j'ai quand même voulu aller explorer d'autres saveurs (et en profiter pour terminer un pot de pâte de pistache). On l'a dégustée pour le goûter, accompagnée d'un cocktail à la vodka, aux litchis et aux framboises, c'était délicieux! (Et oui, qui dit enfants dit, on s'adapte! Fini les longues soirées jusqu'aux petites heures de la nuit, on se retrouve maintenant en fin d'après-midi, entre les siestes de enfants et l'heure des bains. Et ma foi, c'est tout aussi sympa, la gueule de bois en moins le lendemain! 😉).


Galette des rois à la crème d'amandes et aux pistaches

2 abaisses de pâte feuilletée pur beurre (maison ou du commerce)
120g de beurre très mou ou fondu et refroidi
100g de sucre
2 oeufs
110g de poudre d'amandes
60g de pâte de pistache
1 oeuf et un peu de lait pour la dorure
1 fève

Préparer la crème d'amandes en mélangeant le beurre, le sucre et les œufs avec un fouet. Quand le mélange est homogène, ajouter la poudre d'amandes et la pâte de pistaches.
Si vous ne l'utilisez pas tout de suite, réserver la crème au frais.

Etaler un disque de pâte feuilleté sur une plaque (il doit être légèrement plus petit que le second).
Garnir la pâte avec la crème d'amande aux pistaches en laissant 2 à 3 cm libres sur les pourtours du disque de pâte. Humidifier ce bord libre avec un peu d'eau. Placer la fève dans la crème, sur le bord, pour éviter de la découvrir en coupant la galette.
Recouvrir avec le deuxième rond de pâte. Bien souder les deux parties.

Retourner la galette sur une seconde plaque allant au four.
A l'aide d'un pinceau, dorer la galette avec l’œuf entier battu mélanger avec un trait de lait.
Laisser reposer au frais au moins 30 minutes.


Préchauffer le four à 180°C.
Dorer une seconde fois la galette.
Chiqueter les bords de la galette.
Percer une cheminée au centre de la galette avec la pointe d'un couteau, puis décorer la galette avec la pointe du couteau, sans percer la pâte cette fois.
Enfourner pour 40 minutes.

Variantes (attention, puristes de la galette, passez votre chemin!):
Pour une version moins esthétique, mais tout aussi bonne et bien plus rapide, vous pouvez:
 - enfourner la galette juste après avoir bien soudé les bords de la galette, doré à l’œuf et percé une cheminée (sans forcément la retourner).
 - dresser la galette façon tourte (il y a alors très peu de risque que la crème d'amande s'échappe de la galette). Dérouler la première abaisse de pâte dans un moule à tarte, garnir de crème, recouvrir de la seconde abaisse de pâte (elle sera alors plus petite que la première cette fois), souder les pâtes en repliant les bords de la première pâte. Percer une cheminée, dorer à l'oeuf et enfourner. On peut décorer cette galette avec les chutes de pâte.

1 oct. 2017

Noix de cajou grillées et épicées


Au quotidien, je n'ai pas un très grand choix en grignotages apéritifs dans mes placards... des maïs grillés, des chips de bananes plantains, et des noix de cajou. Du coup, pour des apéritifs improvisés, et pour ne pas grignoter tout le temps la même chose, je "twiste" les noix de cajou en les parant d'épices au gré de mes envies du moment!

Je vous livre ici deux de mes recettes favorites, mais n'hésitez pas à ajouter d'autres épices et assaisonnements! C'est l'avantage de ce genre de petites astuce, elle se décline à l'infini! Paprika, cumin, moutarde... quelle sera votre association préférée?

Et je crois que pour le prochain apéritif, je vais en plus ajouter dans les grignotages, une petite recette qui m'attire beaucoup, dans le même esprit que ces noix de cajou, dénichée sur le blog très gourmand et girly de ma copine Alexandra: des pois chiches grillés aux épices! J'adore l'idée!



Noix de cajou au curry

1 paquet de 100g de noix de cajou sans sel
1 cc de curcuma (facultatif)
1 cc de curry
1/4 cc de poivre moulu (facultatif)
1/2 cc de sel (à supprimer si vous utilisez de noix de cajou salées)
1 càs d'huile d'olive

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger les épices et l'huile dans un bol. Bien enrober les noix de cajou de ce mélange.
Etaler les noix de cajou sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 5 à 8 minutes, en surveillant régulièrement, jusqu'à ce que les noix soient bien dorées.
Une fois les noix refroidies, les servir ou les conserver quelques jours dans une boîte fermée hermétiquement.

Variante: Si vous n'avez pas de four ou que vous n'avez pas envie de le préchauffer juste pour quelques minutes de cuisson, vous pouvez cuire les noix de cajou dans une poêle, sur feu moyen, en les remuant régulièrement jusqu'à ce qu'elles soient dorées.



Noix de cajou sauce soja

100g de cajou non salées
1 càs de tamari

Préchauffer le four à 180°C.
Bien enrober les noix de cajou de sauce soja.
Etaler les noix de cajou sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 5 à 8 minutes, en surveillant régulièrement, jusqu'à ce que les noix soient bien dorées.
Une fois les noix refroidies, les servir ou les conserver quelques jours dans une boîte fermée hermétiquement.

Variante: Je me dis qu'en ajoutant un peu de wasabi à la sauce soja avant d'en enrober les noix de cajou, ça doit être super bon!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...